Note utilisateur: 0 / 5

Etoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactivesEtoiles inactives
 

ALGER- L'entraîneur de la JS Kabylie, Kamel Mouassa, au club depuis plus de deux mois, a déclaré qu'il n'était "pas pressé" de signer son contrat le liant à la formation de Ligue 1 algérienne de football avec laquelle il a réussi une remontée spectaculaire au classement du championnat.

"Je ne suis pas pressé de signer mon contrat. Je suis beaucoup plus concentré sur cette fin du championnat, car nous avons des chances réelles pour terminer sur le podium", a déclaré Mouassa au micro de la télévision nationale à l'issue du match perdu par son équipe sur le terrain de l'ES Sétif (2-0) vendredi dans le cadre de la 29e et avant dernière journée du championnat.

Il s'agit de la première défaite des Canaris depuis l'arrivée de Mouassa aux commandes techniques en remplacement du Français Dominique Bijotat. Sous l'ère du technicien natif de Guelma, les Kabyles ont récolté six victoires pour autant de matchs.

Cette belle série, stoppée par l'Entente, leur a permis de passer de la 13e place en championnat à la 2e, avant de reculer à la 3e après la défaite de Sétif.

"Il n y a aucun problème de mon côté. La signature de mon contrat devrait être une simple formalité, mais je préfère tout laisser pour la fin de saison.

Tout dépendra donc du destin", a encore ajouté Mouassa s'exprimant sur son avenir à la JSK au moment où le président des gars de Djurdjura, Mohand Cherif Hannachi, a réaffirmé qu'il comptait garder son coach pour "au moins les deux prochains exercices".

Mouassa, privé d'une licence pour diriger ses joueurs du banc de touche après en avoir consommé deux cette saison avec l'ASM Oran et le MC El Eulma, a assuré au passage qu'il gardait toujours espoir de terminer vice-champion d'Algérie, synonyme d'une qualification à la prochaine édition de la Ligue des champions africaine, une compétition de laquelle les camarades de l'international Azeddine Doukha, sont absents depuis six ans.

La JSK, qui accueillera le MC Oran lors de la 30e et dernière journée de la compétition, table sur un faux-pas de l'actuel dauphin, la JS Saoura, qui rendra visite à l'ASM Oran, déjà reléguée en Ligue deux.

Le titre de champion est revenu cette saison à l'USM Alger, sacrée avant l'heure. Les Rouge et Noir de la capitale comptent pas moins de 13 points d'avance sur leur dauphin, la JS Saoura (58 contre 45) et 14 sur la JSK, troisième.APS